J'aime l'Algérie, je partage!

Abdelhamid Ben Badis

 

Abdelhamid Ben Badis était une figure emblématique du mouvement réformiste musulman en Algérie. Il est  né le  4 décembre 1889 à Constantine et a grandi dans un entourage pieux ce qui l’a aidé à apprendre le coran à l’âge de treize ans. Vers la vingtaine,  il décida de voyager en Tunisie pour y étudier dans la mosquée Zitouna à  Tunis où il a forgé le personnage réformiste que  l’on connait de lui aujourd’hui.

Ben Badis, a commencé à enseigner à la mosquée Djamaa Al Kabir à Constantine juste après son retour de Tunis. Mais les opposants au mouvement réformiste musulman, ont voulu l’interdire, ce qui l’a poussé à partir de nouveau, mais cette fois-ci vers le Moyen-Orient.

Après avoir accompli le pèlerinage à La Mecque et Médine, il y a donné des cours au masjid al-Nabawi durant trois mois. Il y rencontra par la suite le cheikh Mohamed Bachir El Ibrahimi qui était son ami et l’un des partisans du mouvement réformiste musulman. Cette rencontre était le point de départ de la réforme en Algérie.

Sur le chemin du retour vers l’Algérie, Ben Badis visite la Syrie ainsi que la mosquée al-Azhar en Égypte où il rencontra beaucoup d’hommes de science et de littérature.

Ben Badis s’installa à Constantine après son retour  en 1913 où il devint enseignant en donnant des cours aux enfants puis aux adultes à la mosquée. En 1936, Ben Badis participe à la fondation du Congrès musulman algérien (CMA) qui fut dissous durant l’été 1937. La même année, il revient à la tête de l’Association des oulémas musulmans Algériens. Ben Badis fut aussi derrière la fondation du club de football dénommé Mouloudia Ouloum de Constantine (MOC) En 1939.

Ben Badis décède le 16 avril 1940 dans sa ville natale de Constantine. Ses obsèques ont eu lieu devant environ 20 000 personnes. La Journée du Savoir  « Youm el Ilm » est une fête nationale célébrée en son honneur le 16 avril.


Les commentaires ne sont plus autorisés.

Menu Title